La Suisse en tête du WEF Global Competitiveness Report 2010-2011


Le World Economic Forum vient de publier son classement 2010-2011 des pays les plus compétitifs. Comme l’an dernier, la Suisse arrive en tête alors que la France se situe à la 15eme position.

Le rapport est établi sur la base de 12 paramètres de compétitivité économique :

  • La qualité des Institutions
  • La qualité des Infrastructures
  • L’environnement macroéconomique
  • La Santé et l’Education
  • L’enseignement supérieur et la formation
  • L’efficacité du marché des biens et services
  • L’efficacité du marché du travail
  • La modernité du marché financier
  • Le niveau de maitrise technologique
  • La taille du marché
  • La sophistication des affaires
  • L’Innovation

Wef Global Competitivess Report

World Economic Forum – Maroc Octobre 2010


 

wefQui n’a pas entendu parler du Forum de Davos où chaque année l’on observe attentivement les membres du World Economic Forum donner la température du monde international des affaires et transmettre des messages plus ou moins bien acceptés aux représentant des gouvernements qui viennent s’y exprimer.

Davos n’est pas la seule occasion pour le World Economic Forum de réunir ses membres. D’autres Forum régionaux se déroulent tout au long de l’année sous la même forme et concernent :

. L’Amérique du Sud  (Colombie en Avril 2010) ,
. L’Afrique (Tanzanie Mai 2010) ,
. Asie (Vietnam en Juin 2010),

Cette semaine au Maroc se réunissaient dans le même cadre les pays dit du MENA (Moyen Orient et Pays du Nord de l’Afrique) .
Voici en quelques mots la synthèse de ce que j’y ai entendu et ressenti.

Commençons par l’accueil réservé au W.E.F. par le Maroc : Extrêmement professionnel (même si les retards des officiels semblent avoir un peu crispé l’organisation) et reconnu par l’ensemble des participants.

Le discours du Roi du Maroc Mohamed VI lors de la cérémonie d’ouverture fut, à mon avis, un des temps fort de ce WEF : fermeté sur les valeurs, sur le respect de la différence et vision prospective très claire des choix de développement du pays (éducation, place des femmes, énergie renouvelable en tant que projet industriel, recherche,…)

Parmi les sujets forts traités durant le WEF :

La place des femmes dans le développement économique des pays du MENA : Il est fort intéressant de constater que cette région du monde est en pointe en ce qui concerne le débat autour de la place des femmes dans le développement social, culturel et économique (mais aussi une des régions les plus en retard sur ce point).

De façon très pragmatique (et qui pourrait apparaitre, plus au Nord, comme politiquement incorrecte), les entreprises ne cherchent pas ici à nier les contraintes des femmes (vie quotidienne, maternité) mais à s’adapter (en demandant d’ailleurs à des spécialistes comme Adecco de réfléchir aux méthodes permettant de le faire) pour  conjuguer « vie de femme »  et carrière réussie.

Autre illustration de l’importance des femmes dans la stratégie de croissance de la région MENA: le rôle essentiel que la stabilisation économique des femmes (par exemple grâce au travail à domicile dans certaines zones isolées) peut jouer dans la limitation de l’exode migratoire des jeunes générations qui appauvrissent le potentiel de leurs pays en s’exilant pour apporter plus de confort à court terme à leurs familles.

Autre point fort le rôle fondamental de l’investissement dans les infrastructures : Carlos Ghosn a été brillant dans sa capacité à illustrer les raisons de l’implantation d’une usine Renault-Nissan à Tanger au Maroc. Le débat a été riche entre les partisans d’un Etat prenant à son compte la gestion des infrastructures et ceux partisans d’un libéralisme affirmé dans ce domaine. Nombre d’observateurs faisant finalement remarquer que dans les pays les plus libéraux de l’Ouest ou du Nord, les choix d’investissements en termes d’infrastructures restent bien souvent le cœur des taches régaliennes des Etats.

Quoi qu’il en soit pour Carlos Ghosn, la résilience économique des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) requiert une coopération régionale “efficace”(thème repris très souvent par les intervenant autour de la notion de « l’Union Maghreb » qui se heurte au sujet du « Sahara Marocain »).

The Next Iraq

L’Irak était représenté lors du WEF et j’ai été très impressionné par les efforts du Premier Ministre du Kurdistan Irakien pour convaincre l’auditoire des opportunités que ce pays représente pour les entreprises internationales.  Il lui fut bien difficile d’être totalement convaincant concernant la notion de stabilité et même tout simplement de sécurité .

La question de la condamnation à mort de Tarek Aziz n’a pas été éludée et Barham Salih s’est clairement présenté comme « personnellement opposé à la peine de mort ».

Les échanges ASIE – MENA : un des moments fort de ce WEF. Le poids des échanges commerciaux entre l’Asie et les pays de la zone MENA ne cessent de progresser. Bien évidement le poids des importations chinoises pèsent lourd dans la balance mais cela ne saurait masquer le rôle croissant des pays du Nord de l’Afrique en tant que terre d’accueil d’industries et de services venant en particulier de l’Inde. Ainsi, l’Inde considère les pays francophones, du Nord de l’Afrique comme une plateforme d’accès aux marchés de la France et des pays du Benelux. De même l’Egypte apparait comme l’un des pays proches de l’Europe où la maitrise de l’Anglais professionnel est la plus aboutie.

La question des flux migratoires fut elle aussi source de débats autour d’une part du dossier de l’Union de la Méditerranée, qui pourrait représenter un facteur d’équilibre en la matière, et d’autre part et plus étonnamment dans la nécessité pour les pays de la région de convaincre leurs compatriotes les plus qualifiés de revenir travailler au sein de l’économie de leur pays. Le rôle potentiel des entreprises internationales de recrutement et de staffing telles qu’Adecco a bien été mis en avant comme facteur de fluidité dans la gestion de ces « retours au pays».

La crise financière ait relativement épargné la région MENA , pourrait apparaitre comme une bonne nouvelle. Les analystes sont au contraire bien plus critiques et mettent en avant l’absence de réelle place financière d’envergure dans la région. Le projet de création d’une place financière à Casablanca prend tout son sens. Liberté, Droits de l’Homme puis développement ou développement au service de la démocratie : Le débat a eu lieu mais à fleurets mouchetés mais fut parfois vif et transparent. De toute façon les saillies des bloggeurs qui tweetaient à longueur de journée sur le hashtag du WEF ne pouvait pas permettre de laisser le sujet de côté. Il m’a semblé que sur ce sujet sensible, le discours du Roi du Maroc énonçant la lute contre la pauvreté ainsi que l’investissement dans l’éducation comme des priorités absolues à la fois pour les états du Nord comme du Sud mais aussi pour les investisseurs du monde entiers « lorsque vous investissez dans la formation dans la région vous investissez dans le développement futur de vos entreprises » résumait assez bien la complexité de l’équation.

 

En matière de formation, une notion assez rarement mise en avant a été soulignée par les anglophones : nous n’atteindrons pas nos objectifs en matière de formation si nous ne commençons pas par à investir dans vos professeurs. Voila qui doit raisonner bien au delà de la région MENA

Pour finir, l’expression d’une très forte attente vis-à-vis du G20 s’est fait sentir. D’un côté, une grande fierté : les pays dit « émergeants» apparaissent clairement comme un des moteurs de la reprise économique mondiale et de l’autre côté une très forte volonté du G90% (90% des pays du monde ne font pas partie du G20 qui pèsent 90% de l’économie mondiale) de se faire entendre.

A ce sujet la montée en puissance de classes moyennes, fières de travailler au développement de leurs pays, et tout à fait en mesure de mener harmonieusement respect des cultures et du progrès humain rend urgent la prise en compte de cette demande afin qu’elle ne se transforme pas en frustration.

Plus d’info dans le Knowledge Corner publié ici http://www.weforum.org/en/events/WorldEconomicForumontheMiddleEastandNorthAfrica/KnowledgeCorner/index.htm