Twitter : d’accord pour le « poids des mots » mais pas pour le « choc des photos »


De nombreux jeunes utilisateurs de Facebook, lassés de voir leurs parents jouer les trolls sur leurs murs, arrivent en masse en ce moment sur Twitter.

Une de leur première découverte est le « poids des mots » lié à la nécessité de rédiger en 140 caractères des phrases compréhensibles par le plus grand nombre.

Fini alors le langage sms ou le simple enchaînement d’onomatopées ponctués de smileys.

Google en a d’ailleurs fait une opportunité en dotant son browser Chrome d’un correcteur orthographique en ligne qui rend bien des services et pas seulement aux plus jeunes…

Mais, alors que les mots reprennent ainsi du sens, une nouvelle et désagréable habitude arrive sur Twitter, celle du « photo-choc » qui permet de faire passer ses « messages » en agressant visuellement par surprise les lecteurs de Twitter dont les dernières versions affichent les liens image sans clic préalable.

Il est ainsi devenu courant d’être assailli par exemple par des images insoutenables d’enfants horriblement mutilés par des éclats d’obus quelque part dans le monde ou (moins grave) par le cliché d’une femme politique française de premier plan donnant l’impression d’avoir bu plus que de raison…

Outre le fait que certaines de ces images sont bien souvent tronquées, trompeuses et invérifiables car non sourcées, elles font courir le risque à Twitter de devenir un nouveau Chatroulette avec toutes les dérives que l’on imagine.

Google, la Vache et l’Ours Blanc !


Google vient d’annoncer la mise au point d’une application de Réalité Augmentée qui va vous permettre à partir de l’analyse d’une photo ou d’un paysage d’en « savoir plus », autrement dit de disposer d’information de contexte ou de localisation. Voici qui pourrait apporter un peu d’aide à notre bon sens qui est mis à rude épreuve depuis quelques années.

 

En effet quelles images doit-on croire ? 

Celle de l’ours blanc seul sur son glaçon et qui nous laisse penser que l’espèce est menacée par la fonte des glace alors que d’autres spécialistes annoncent qu’au contraire il n’y en a jamais tant eu ?

Ou bien encore cette photo de ces magnifique des forets tourbeuses d’Indonésie dont finalement on apprend qu’à elles seule elles propulsent l’Indonésie à la troisième place des nation générant le plus de CO2 (fermentation de la tourbe) ?

 

Et que dire encore de cette belle Charolaise qui rumine et qui fait culpabiliser les carnivores de mon espèce par sa capacité à dégager du gaz à effet de serre en ruminant alors que le plus grand troupeau de ruminant au monde est situé en Inde et n’est pas « comestible » (vaches sacrées). 

  

La génération « Manège Enchanté » qui, comme moi, a connu l’époque des Boues Rouges en Méditerranée, des voitures à 15 litres au 100, des Pluies Acides et du Trou dans la couche d’Ozone  est d’autant plus vigilante à l’évolution du Monde dont elle a hérité en piteux état qu’elle a bien compris que le pire n’est jamais sûr et qu’elle a trouvé la Planète en bien pire situation qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Et cette génération a hérité aussi de cette période de guerre froide et de manipulations idéologiques en tous genres, une grande méfiance face au politiquement correct et à la pensée unique.

Alors, n’hésitons pas à lire les pensées diverses, elles nous permettre de prendre conscience que nos efforts sont fait au nom du bon sens et non de la pensée unique :

Jamais notre bon sens n’aura donc été aussi utile, la réalité assistée de Google va sans doute l’aider (mais attention aux mirages) mais seul le Sens Critique nous permettra de rester sur la voie du progrès et de léguer à nos petits enfants un Monde plus sûr et plus sage, fruit d’un effort nécessaire mais engagé depuis déjà bien des décennies.