Grippe A H1N1 : oui la nature est dangereuse…par nature


 
Victoire de la politique sur la Nature :

Des chercheurs chinois ont derniérement découvert que le terrible tremblement de terre du Sichuan en mai 2008 était sans doute dû à la construction d’un barrage sur une ligne de faille et donc au cisaillement accéléré par le poids de la retenue d’eau.

Ainsi, après nous avoir enfin pu réussir à nous plaindre de nos « dirigeants » quand la météo du week-end était pourrie (il y a 15 ans c’était encore simplement « pas de chance »), nous allions enfin pouvoir les accuser à chaque tremblement de terre :  l’Homme avait enfin totalement politisé les caprices  de la Nature : victoire …. ou danger mortel ?

La façon dont les choses se déroulent concernant la Grippe A H1N1 me laisse à craindre que le danger ne l’emporte…

Don Quichotte en jupon

En effet alors que, pour une fois, nos élus avaient pris au sérieux cette épidémie en mobilisant, en anticipant, en commandant suffisamment de doses de vaccin, nous n’avons pas pu nous empêcher de considérer que cette Grippe était encore une tentative de cette satanée et réactionnaire nature de prendre le dessus et que nous devions absolument politiser le dossier et trouver le moyen de repousser toute tentative de responsabilisation individuelle pour transférer sur « ceux qui décident » le poids de la « faute ».

Et le grand jeu du « celui qui dit qu’y est » a alors commencé : faire passer une Ministre somme toute courageuse pour un Don Quichotte en jupon, jeter la suspicion sur le vaccin, jouer la carte du conflit d’intérêt économique, lancer dans la bagarre les experts de tous bords et les didacticiens de tous horizons.

Nous n’avons même plus osé faire passer notre stade d’alerte du 5A (« transmission interhumaine d’un virus grippal à l’étranger dans au moins deux pays non limitrophes d’un même continent ») au 5B (idem mais en France).

Retard coupable

Et ce soir en commençant à observer les commentateurs reprocher la saturation des Centres de Vaccination qu’ils avaient eux même contribué à vider quelques semaines auparavant faisant ainsi perdre un temps précieux (200.000 vaccinés sur 7.000.000 convoqués !!) je me laisserai bien gagner par la colère (il faut vacciner 30% de la population pour stopper l’épidémie et aller vite pour devancer les risques de mutation). 

Finalement ce qui me calme c’est d’entendre autour de moi tous ces jeunes couples qui font preuve d’un bon sens remarquable et ont depuis le début respecté les consignes, se sont protégés pendant la grossesse, puis à la maternité et ont été les premiers à se rendre tranquillement au centre de  vaccination fin Octobre. Le bon sens a pris de l’avance. Heureusement.

Il n’en reste pas moins, qu’il nous faudra très certainement nous poser la question des moyens permettant « la prochaine fois » de communiquer plus efficacement et plus en profondeur : conférences citoyennes ? capacité à générer de l’enthousiasme autour de la recherche scientifique ? meilleure intégration des Soignants dans les décisions ? utilisation de moyens modernes pour parler lisiblement à la génération qui fait l’opinion ?

Je n’ai pas les réponses mais il est de la responsabilité de chacun de se poser ces questions .